International SEO is not a Synonym for Hreflang
Marketing Digital

Le SEO international n’est pas synonyme de Hreflang

par Gianluca Fiorelli , Sr. SEO Consultant & Founder of @TheInbounder 4 Min.
19 juin 2020 | Mis à jour 28 août 2022

Il y a quelques années, Fernando Maciá, l’un des experts SEO chevronnés les plus respectés de l’industrie espagnole de la recherche, m’a demandé d’écrire la préface d’un livre sur le « Advanced SEO » qui serait publié quelques mois plus tard.

Dans cette introduction, j’ai écrit : “SEO is not for the weak in spirit, but for those who know that every day I have to learn a new thing.” (Le SEO n’est pas pour les faibles d’esprit, mais pour ceux qui savent que chaque jour, je dois apprendre quelque chose de nouveau.)

Si je devais ajouter une idée à cette déclaration, ce serait : « Et le SEO international est réservé aux courageux, car vous ne pouvez pas imaginer les territoires inconnus que vous découvrirez avec chaque projet. »

L’une des nombreuses erreurs que les experts SEO font est de réduire l’optimisation SEO multi-pays à la seule mise en place d’un grand nombre de balises hreflang.

Non pas qu’il soit incorrect de le faire, loin de là, mais il est incorrect de penser qu’un site Web est prêt à conquérir les marchés internationaux avec la seule utilisation de hreflang selon les règles établies.

Pourquoi une telle prise de position au sujet du Hreflang ?

Au lieu de répondre directement, je préfère poser une autre question : quelle est la fonction du SEO ?

Je pense que vous conviendrez que le SEO est une discipline du marketing digital, dont le but est de rendre un site Web plus visible, grâce à :

  • des études efficaces sur le comportement des consommateurs d’après leurs recherches sur Internet ;
  • l’analyse des intentions de recherche explicites qui les guident ;
  • l’identification de la langue que les gens utilisent pour faire des recherches sur Internet ;
  • comprendre comment les concurrents ont obtenu leur visibilité dans les moteurs de recherche, ce que nous souhaiterons reproduire pour notre propre site ;
  • un degré d’optimisation technique de notre site, qui ne compromet pas l’efficacité de notre stratégie SEO

Si exceller dans ces cinq points est difficile pour un site qui cible un marché national, imaginez le défi lorsqu’il s’agit de cibler un marché mondial. De plus, comme cela est typique en SEO, 1 + 1 n’est pas égal à 2, mais à 3. Cela signifie que les difficultés d’optimisation pour les marchés internationaux sont beaucoup plus grandes que la simple somme des marchés individuels ciblés.

Les critères non-SEO qui influencent le SEO international

Même si nous vivons dans un monde globalisé où les nouvelles se propagent en un simple clic et les produits deviennent populaires dans le monde entier, il ne faut pas oublier qu’il existe également des influences locales uniques, qui définissent les façons considérablement différentes dont les informations se propagent selon les régions.

L’un des principaux facteurs est la législation locale.

Dans l’Union européenne, par exemple, les citoyens ont le droit de circuler librement entre les pays, grâce à l’accord de Schengen. Ce droit ne concerne pas seulement la circulation des personnes, mais aussi la libre circulation des marchandises. En d’autres termes, si je veux, par exemple, acheter un produit sur un site Web, je peux choisir de le faire sur le site d’un pays qui le vend, quelqu’il soit, que je dispose d’une adresse IP espagnole ou que l’offre soit sur un site français.

Ce droit est si fort que, même si l’accord de Schengen a été temporairement suspendu pour les personnes en raison de la crise de Covid-19, il n’a pas été suspendu pour la libre circulation des marchandises.

Cela signifie que les experts SEO doivent expliquer à tout client qui souhaite se développer sur le marché de l’Union européenne qu’il ne peut pas créer de barrière géographique et forcer les utilisateurs à rester sur une seule version de leur site Web en fonction d’une adresse IP.

En fait, cela ne serait pas seulement mal avisé d’un point de vue technique pour correctement indexer ses sites Web internationaux, mais aussi parce que la création d’une zone géographique délimitée est un motif d’amende lourde dans l’Union européenne. Pour la plupart des clients, les amendes sont plus susceptibles de dissuader la délimitation géograhique que les raisons techniques SEO.

Un autre facteur majeur, en particulier dans le cas des sites Web de e-commerce, est la logistique.

Il est vrai qu’un site de e-commerce peut vendre ses produits dans de nombreux pays, mais n’a des entrepôts que dans certains. Par conséquent, il devra coordonner ses services afin que les clients potentiels atterrissent sur la version correcte du site qui correspond à l’emplacement de l’entrepôt le plus pertinent.

Ce critère est problématique, et même s’il peut sembler sans rapport avec le SEO, il influence en réalité les décisions que nous, professionnels SEO, devons prendre lors de la mise en œuvre de balises hreflang, de redirections geo-IP 302, d’alertes et même de la version principale (par défaut) d’un site de e-commerce.

Comme vous pouvez le voir sur ces deux exemples, le travail de SEO international commence bien avant que nous ne touchions au site Web lui-même.

Pour cette raison, la première rencontre avec un client qui souhaite internationaliser sa présence en ligne doit se concentrer sur des questions qui vont au-delà du SEO et, à la place, étudier le business plan que le client a préparé pour son expansion sur les marchés internationaux.

Pour en savoir plus sur la création d’une stratégie SEO internationale efficace, télécharger notre rapport « Créer une stratégie SEO internationale avec Similarweb »:

 

This post is subject to Similarweb legal notices and disclaimers.

Wondering what Similarweb can do for you?

Here are two ways you can get started with Similarweb today!