Social Media Earnings Q1 2020
Research

L’impact du COVID sur les résultats des réseaux sociaux au Q1 2020

par Paloma Bernard , Field Marketing Senior Manager, Similarweb 3 Min.
5 mai 2020 | Mis à jour 24 août 2021

La nouvelle réalité du COVID-19 crée de nouveaux défis et opportunités pour les réseaux sociaux. L’opportunité est claire : plus de temps libre à la maison peut inciter plus d’utilisateurs à passer plus de temps sur les réseaux. Le défi concerne la diminution des dépenses publicitaires, ce qui peut avoir un effet néfaste sur leurs revenus.

Cet article cherche à répondre à trois questions principales :

  1. Le COVID-19 a-t-il stimulé la croissance du nombre d’utilisateurs des plateformes sociales ?
  2. Le COVID-19 a-t-il entraîné un engagement accru sur les plateformes sociales ?
  3. Le COVID-19 a-t-il eu un impact sur les revenus publicitaires des plateformes sociales ?

À travers ces trois questions, notre objectif est de comprendre comment le Coronavirus affecte non seulement les statistiques liées aux utilisateurs mais également à celle des revenus des réseaux sociaux. Nous examinerons Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et TikTok. Tout au long de cette analyse, la comparaison sur ordinateur omet Snapchat et TikTok, qui n’ont pas de plateforme pour ordinateur.

Téléchargez le rapport complet et les données brutes ici :

Croissance du nombre d’utilisateurs : Twitter bénéficie du COVID

La croissance du nombre d’utilisateurs est traditionnellement l’une des mesures suivies les plus importantes pour les réseaux sociaux. Si les utilisateurs ne rejoignent pas une plateforme, son attrait et le potentiel de vente des annonces diminuent.

En ce qui concerne les données de téléchargement des applications, Twitter gagne en croissance avec une augmentation de 17,3% des téléchargements d’un trimestre à l’autre (QoQ). TikTok suit avec un taux de croissance de 14% QoQ, tandis que Facebook, Snapchat et Instagram ont tous vu leurs téléchargements diminuer QoQ au T1 de respectivement 14,3%, 11,6% et 8,7%.

Les statistiques sur les ordinateurs vont dans le même sens. En comparant Facebook, Twitter et Instagram, il semblerait que Twitter, la plateforme sociale la plus orientée vers l’actualité, ait connu le plus grand bond en nombre de visiteurs uniques QoQ. Ils ont augmenté de 10,4% QoQ, tandis qu’Instagram a augmenté de 1,1% et Facebook est resté relativement stable à -0,3%.

Engagement des utilisateurs : partout dans le monde

En ce qui concerne les appareils mobiles, nous pouvons mesurer le temps que chaque utilisateur passe chaque jour sur une application, ce qui nous donne une indication de l’engagement des utilisateurs au sein des plateformes.

Les cinq applications ont bénéficié d’une augmentation QoQ du temps passé par leurs utilisateurs américains, mais l’impact n’est pas uniforme. Facebook, Instagram et Snapchat ont connu des augmentations modérées (respectivement 1,4%, 1,8% et 2%). Les utilisateurs de Twitter ont passé, en moyenne, 6,4% de temps de plus sur l’application, et le temps passé par les utilisateurs de TikTok sur l’application est en hausse de 15,8% par rapport au trimestre précédent.

Pour Facebook, Twitter et Instagram, nous avons mesuré l’engagement sur ordinateur par le nombre de pages par visite pour un utilisateur moyen. Le principe de base est que plus un utilisateur voit de pages, plus il est exposé à des publicités.

Tout comme l’indicateur précédent, Twitter devance Facebook et Instagram en termes d’engagement. D’une année à l’autre (YoY), le nombre de pages visitées par un utilisateur Twitter a augmenté de 27,8%, tandis que Facebook et Instagram ont vu l’engagement sur ordinateur diminuer de respectivement 10,1% et 27,6%. Sur une base QoQ, le nombre de pages par visite sur Twitter a augmenté de 3,8%, celui d’Instagram s’est améliorée de 0,8% et celui de Facebook de 3,2%.

Sous-domaines publicitaires : la croissance de TikTok est toujours exponentielle

L’analyse du sous-domaine des annonces est un bon indicateur de l’intention des éditeurs. Sinon, il y a peu de raisons de visiter un sous-domaine d’annonces. C’est un bon proxy à considérer lorsque vous essayez d’évaluer les revenus des réseaux sociaux.

Pour télécharger notre analyse complète du trafic vers les sous-domaines d’annonces et recevoir les données brutes complètes utilisées pour créer ce rapport, y compris les téléchargements mensuels et les visiteurs uniques, remplissez le formulaire ci-dessous :

This post is subject to Similarweb legal notices and disclaimers.

Wondering what Similarweb can do for you?

Here are two ways you can get started with Similarweb today!